Les élémentaires de la survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les élémentaires de la survie

Message  Invité le Dim 24 Avr 2011 - 11:40

La survie repose sur des points essentiels, des bases qui permettent de faire face à une majorité de situations.

Ces élémentaires peuvent être pour la plupart regroupés dans ce que l'on appel "La règle des 3". Il y a cependant un élément qui a été oublié dans cette règle, mais qui fait partie intégrante de la survie : La préparation et l'anticipation. Ces règles sont partiellement fausses, ou plutôt faussées. En effet selon la situation (chaud/froid, humide/sec) les durées varient, mais également en fonction de la santé des personnes (une personne diabétique ne pourra survivre 3 semaines sans manger par exemple). Ces règles sont donc des indications, il faut savoir les adapter.

- "Préparation / Anticipation" : comme son nom l'indique, il s'agit de réfléchir aux risques éventuels et de prendre les mesures adaptées pour diminuer ou supprimer le risque. Nous faisons cela tous les jours (Vous prenez votre voiture, avant de démarrer vous avez bouclé votre ceinture de sécurité, non pas parceque vous allez avoir un accident, mais pour le cas ou vous auriez un accident). Un bon "survivaliste" sera paradoxalement moins souvent en situation de danger que le "quidam irréfléchi", et à situation équivalente (par exemple : panne de voiture et devoir passer une nuit dehors en pleine hiver par des températures très basses, sans pouvoir appeler des secours) un survivaliste préparé sera juste dans une situation embêtante, un quidam sera déjà en situation de danger.

- 3 secondes d'inattention : C'est ce qui tue le plus, la bêtise, l'inattention...., que faire pour y remédier ? rester vigilant, ne pas se laisser distraire (au volant le téléphone sonne, laisser le sonner !)

- 3 minutes sans oyxgène : Ca fait partie de la règle des trois, pour montrer quels sont les priorités vitales, il s'agit ici d'avantage de secourisme que de survie personnelle.
Spoiler:


- 3 heures sans régulation thermique : Trop chaud (hyperthermie), trop froid (hypothermie) et la mort peut survenir en 3 heures. Pour y remédier il faut se mettre à l'abri, ou se créer un abri. Pour augmenter la température savoir faire du feu avec ce que l'on a sous la main est un atout majeur.
Spoiler:


- 3 jours sans boire : L'hydratation est un besoin primordiale, le corps stock graisses et sucres, mais pas l'eau. Trouver de l'eau et boire c'est bien, mais boire de l'eau potable c'est mieux ! En situation de crise l'eau que l'on peut trouver n'est pas toujours propre à la consommation, il faut savoir la rendre potable. Une erreur à ne pas commettre, boire une eau qui semble potable sans l'avoir traitée. L'eau d'une rivière peut sembler claire, pure, limpide..... et contenir des bactéries qui vous feront vomir, ou avoir de la diarrhée, ce qui accentuera votre déshydratation.
Spoiler:


- 3 semaines sans manger : Oui 3 semaines ! le corps humain à des réserves (et depuis quelques années ces "réserves" augmentent... il suffit de regarder le tour de taille de certains !). Par contre il sera bon de trouver si possible à manger avant ces 3 semaines pour éviter l'hypoglycémie et la catabolyse musculaire
Spoiler:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Invité le Dim 24 Avr 2011 - 16:09

Nous vivons pour la plupart en ville, dans une société ou au moindre problème nous sommes assisté.... c'est très bien. Sauf que cela fait de nous des assistés qui, une fois isolé et en difficulté sont incapables de se prendre en charge.

Une règle à rappeler : ce n'est pas quand on va avoir besoin de faire du feu qu'il va falloir apprendre à le faire ! Idem pour les abris, le filtrage de l'eau.....

Entrainez-vous !

Vous avez lu comment faire c'est bien ! faites le c'est mieux !!!

Cela à l'air d'une évidence..... peut-être, mais en cas de stress nous perdons tous une partie de nos moyens. Les tests, l'apprentissage, la découverte et l'entrainement pourront seuls diminuer les effets du stress.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Rôdeur le Dim 24 Avr 2011 - 18:03

Smile


Dernière édition par Rôdeur le Ven 29 Avr 2011 - 0:14, édité 2 fois
avatar
Rôdeur
Niveau VII
Niveau VII

Masculin
Nombre de messages : 607
Age : 54
Localisation : Espagne (La Corogne)
Date d'inscription : 09/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  girty le Dim 24 Avr 2011 - 18:11

nemrod a écrit:Vous avez lu comment faire c'est bien ! faites le c'est mieux !!!

Cela à l'air d'une évidence..... peut-être, mais en cas de stress nous perdons tous une partie de nos moyens. Les tests, l'apprentissage, la découverte et l'entrainement pourront seuls diminuer les effets du stress.
entierement d'accord...
je l'ai déjà dit mais j'ai eu des stagiaires qui etaient persuadés de reussir un feu à l'archet SANS JAMAIS avoir éssayé avant.....
Shocked
vu à la télé, lu dans les supers bouquins de survie .....
resultat, l'ego en a pris un coup
dans ce cas.... ce n'est rien, car c'etait un exercice...
.en situation réelle j'imagine le coup au moral que ça doit donner. bang
ça et toutes les autres choses qu'ils etaient persuadés de connaitre et de pouvoir appliquer de but en blanc..
merci à toi pour ce sujet interessant. cheers
avatar
girty
Niveau VI
Niveau VI

Nombre de messages : 344
Age : 48
Date d'inscription : 13/12/2010

http://lacasedetom.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Invité le Lun 25 Avr 2011 - 13:20

Informations complémentaires (seront rangées ultérieurement ) :

Déperdition de chaleur :

Les éléments qui font perdre de la chaleur sont : le vent, l'humidité, la conduction thermique .
- A température égale l'absence ou la présence de vent modifie beaucoup l'impression de froid ressenti, plus le vent souffle fort plus la déperdition de chaleur est importante et rapide. Pour y remédier (loi de Lapalisse) se mettre à l'abri du vent
- L'eau, l'humidité fait perdre une part importante de chaleur (le phénomène est amplifié par le vent), il est impératif de rester au sec ou de pouvoir revêtir des vêtements secs. En dépit de quoi l'eau/humidité va littéralement "pomper" votre chaleur corporelle.
- La conduction thermique est souvent ignorée, il s'agit de la perte de chaleur par contact avec un matériau "froid". Il est presque plus important de s'isoler du sol (qui sinon absorberait votre chaleur) que de vous couvrir pour avoir plus chaud. Vous pouvez vous isoler du sol en utilisant de la paille, des feuilles sèches, des fougères....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Invité le Mar 26 Avr 2011 - 13:14

Réhydratation : (en cours)

Pour ce réhydrater..... il faut boire ! (simple oui mais....)

Tout dépend de votre déshydratation, si c'est juste parceque vous n'avez pas bu depuis un certain temps l'eau plate suffit.

Si vous êtes déshydraté après un effort, alors il faut penser à ce reminéraliser. L'eau gazeuse est préférable à l'eau plate, à défaut pouvez mettre un peu de sel dans l'eau plate (ou un cube de bouillon Kub'Or). Les boissons de l'effort (Gatorade par exemple) sont très bien dans ce cas de figure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Invité le Jeu 28 Avr 2011 - 21:39

Si vous avez des connaissances complémentaires n'hésitez pas à les poster !
(il s'agit ici de la survie élémentaire, la base... d'ailleurs je me demande si je n'en ai pas mis trop déjà...)

Si par contre vous postez et que cela ne fasse pas partie de la survie de base, ne soyez pas surpris/déçus/fachés que cela soit déplacé merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  FREDLECALU le Jeu 1 Mar 2012 - 23:46

Invité a écrit:Réhydratation : (en cours)

Pour ce réhydrater..... il faut boire ! (simple oui mais....)

Tout dépend de votre déshydratation, si c'est juste parceque vous n'avez pas bu depuis un certain temps l'eau plate suffit.

Si vous êtes déshydraté après un effort, alors il faut penser à ce reminéraliser. L'eau gazeuse est préférable à l'eau plate, à défaut pouvez mettre un peu de sel dans l'eau plate (ou un cube de bouillon Kub'Or). Les boissons de l'effort (Gatorade par exemple) sont très bien dans ce cas de figure.

Si on a soif sans perspective de trouver une source dans les heures qui suivent, n' hésitez pas, buvez votre urine! je sais cela à l' air d' être degeu, mais cela vous aidera à tenir encore un peu; n' attendez pas que vous n' ayez plus rien à "évacuer", pareil pour une blessure, sa propre urine est un trés bon nettoyant....mais je vous conseille si vous avez de prendre un truc ayant du gout aprés histoire de vous changer le gout....voire de garder la derniere gorgée d' eau pour cela......
Cela m' à deja permis de tenir et je vous garantie que ce n' était pas par gaieté de coeur!
avatar
FREDLECALU
Niveau II
Niveau II

Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 45
Localisation : PORTE DU VERCORS
Date d'inscription : 27/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Peut-on boire son urine pour survivre ?

Message  SavageBeast le Ven 2 Mar 2012 - 0:02

La réponse n'est pas clairement tranchée: c'est un oui et non. En effet, l'urine comporte une grande quantité d'eau, mais ce n'est pas tout. Elle comporte des sels mineraux, des bactéries si vous avez une infection urinaire (sinon elle est stérile), de l'urée, de l'ammoniac et de la créatinine. Suivant la concentration (urine claires ou urine jaune foncé, la concentration ne sera pas la même). Il apparaît que boire de l'urine non concentrée ne pose pas de soucis en soi à court terme, il en est autrement à plus long terme. Surtout que si vous venez à boire votre urine, c'est que vous êtes clairement déshydraté, et donc la concentration de l'urine sera de forte à très forte (peau d'eau et beaucoup de toxines et donc le corps va devoir réutiliser de l'eau immédiatement pour virer les toxines en question), et avec très peu d'urine en définitive (le volume des urines diminue pour économiser l'eau quand on est deshydraté). Il semblerait que les personnes ayant soi-disant survecu en buvant leur urine auraient pu survivre sans, tout simplement.

Franchement, c'est une pratique déconseillée et qui peut s'avérer dangereuse très rapidement.

A+. SB

_________________
"ADAPT OR DIE !" - Savage Beast
Welcome to the jungle ! It gets worse here everyday
Maintenant vous avez 2 choix : soit vous abandonnez, soit vous vous battez ! (Hadès in Lost Girl)
"I'm a monster when I have to be..." (Frank Roarke - Training Day)
avatar
SavageBeast
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2453
Age : 52
Localisation : Roumanie - Moldavie - Transnistrie - Ukraine - Suisse - Espagne
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Dungan le Ven 2 Mar 2012 - 8:57

Bonjour,
SavageBeast a écrit:Elle comporte des sels mineraux, des bactéries si vous avez une infection urinaire (sinon elle est stérile)
C'est même pire que cela. L'urine contien toujours des germes, à cause de la jonction de la muqueuse sur l'extérieur :

Pour une personne saine, l’urine est normalement stérile dans la vessie ; cependant celle-ci est faiblement contaminée par les microorganismes commensaux présents sur le pourtour du méat urinaire lors de la miction.
Pour la désinfection des plaies :
Et lorsque cette odeur apparaît suite à la conservation de ce liquide biologique (même après quelques heures), c’est le signe d'une multiplication microbienne importante dans les urines, ce qui rend ce liquide vecteur potentiel de maladies : l'idée selon laquelle l’urine aurait des propriétés antiseptiques doit donc être rejetée avec vigueur.
Il y a évidemment des seuils de tolérance de l'organisme à prendre en compte. En premier lieu : la personne est immunodéprimé (prise d'aspirine, médicaments divers, infection latente, stress, faim, etc.. source), a-t-elle une insuffisance rénale ? etc...
Chez un sujet sain en bonne santé, ça passe. Mais pour une situation de fuite dans la nature, l'état de désydratation suppose donc peu de préparation et de BOB, ou pas de chance, et donc un corps soumis à des tas de variables diminuant sa résistance....pas sûr que cela passe aussi bien que calmement chez soi.
avatar
Dungan
Niveau III
Niveau III

Nombre de messages : 74
Localisation : Est
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  nik176 le Dim 4 Mar 2012 - 20:03

Une petite question sur le sujet :
Notre sueur ?? Est elle buvable ??
avatar
nik176
Niveau III
Niveau III

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 36
Localisation : clichy
Date d'inscription : 14/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  SavageBeast le Dim 4 Mar 2012 - 20:17

Salut, si mes souvenirs sont bons, la sueur est de l'eau chargée en sels, mais aussi en toxines. Elle est produite par le corps pour accentuer réduire une charge thermique lors d'un effort.

Un article intéressant à lire : ICI

A+. SB

_________________
"ADAPT OR DIE !" - Savage Beast
Welcome to the jungle ! It gets worse here everyday
Maintenant vous avez 2 choix : soit vous abandonnez, soit vous vous battez ! (Hadès in Lost Girl)
"I'm a monster when I have to be..." (Frank Roarke - Training Day)
avatar
SavageBeast
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2453
Age : 52
Localisation : Roumanie - Moldavie - Transnistrie - Ukraine - Suisse - Espagne
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les élémentaires de la survie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum