chasse et techniques 3éme partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

chasse et techniques 3éme partie

Message  hinomura le Ven 2 Jan 2009 - 20:29

n)techniques:
la chasse à l'arc s'adresse à tous types de gibier:de l'alouette à l'éléphant.Il faut simplement un arc et des flèches adaptés
Pour le grand gibier(cerf,chevreuil,sanglier),c'est en général une chasse individuelle qui se pratique à:
.l'approche:il s'agit d'arriver à distance de tir(environ 20 mètres)d'un animal sans être vu,entendu ou senti.Une tenue estompant la silhouette,une marche silencieuse et le vent de face sont donc indispensables
.l'affût:suppose une bonne connaissance des habitudes du gibier pour se poster en des endroits de passage présumé.Cela nécessite les mêmes précautions que l'approche face aux capacités de détection de l'animal,et demande de surcroît une bonne patience.On peut la pratiquer au sol,dans les arbres(au moyen de petites plateformes appelées treestand)
.la poussée silencieuse ou drüken:façon efficace de chasser à plusieurs archers en dérangeant un minimum le gibier

la chasse à l'arc est particulière car ces différentes contraintes font qu'elle nécessite des espaces calmes et du gibier serein.Elle se marie donc très mal,en ce qui concerne le grand gibier,avec la traditionnelle chasse en battue collective avec cors et cris.Il faut donc des territoires et/ou des périodes spécifiques

o)contraintes et points fondamentaux
la chasse à l'arc est une chasse de contact,discrète,sportive et exigeante
.de contact parce que le chasseur à l'arc tire de près(environ 20m)
.discrète par l’absence de détonation,et la nécessité de se trouver très près de l’animal convoité,qui ne doit pas avoir détecté le chasseur.En effet,le chasseur a l’arc tire un animal arrêté ou au pas, jamais lancé en pleine course.
.sportive car l’archer doit s’entraîner tous les jours pour maîtriser une arme puissante,et réussir des tirs précis.
.exigeante enfin,car les occasions de tir sont rares,et le succès peu fréquent,au regard du temps passé et du nombre de flèches tirées.La chasse à l’arc est donc une chasse de passion,sous tendue par une éthique sans faille,ou l’homme prédateur redécouvre la frugacité et la patience
.tir à très courtes distances:le plus près possible(20m max),ceci dans un souci de précision du tir et d'efficacité de la flèche pour une meilleure pénétration
.tous les animaux disposent de réflexes suffisants pour réagir au bruit de la décoche
.tir dans la zone vitale de l'animal(coeur/poumons/foie):à l'arc,on recherche l'hémorragie interne la plus foudroyante possible.Il faut donc placer son tir dans une zone très riche en vaisseaux.A l'arc seul,le tir dans ces régions est acceptable,toutes les autres parties anatomiques sont des fautes si leur atteinte est intentionnelle.Il faut donc bien connaître l'anatomie de l'animal chassé pour savoir placer sa flèche au bon endroit.

exemples:


.respect de certains angles de tir:ceci pour éviter que la flèche ne soit déviée par un os ou pour éviter à l'archer d'être vu par l'animal au moment où il arme son arc
.ne pas tirer un animal qui se déplace trop vite:même si à l'arc il est possible de tirer sur des cibles en mouvement,le chasseur préférera assurer son tir en connaissant ses possibilités.Il voudra éviter le plus possible de blesser l'animal
.ne pas tirer un animal sur l'oeil:un gibier inquiet,qui est sur le qui-vive,est capable de réactions très rapides et d'éviter la flèche(surtout le chevreuil).La vitesse d'une flèche est très faible par rapport à une balle de carabine,il faut donc tirer sur un gibier calme et qui ne regarde pas dans notre direction

p)fabriquer un arc à "l'ancienne":
Pour ceux qui ne possédent pas d'arc,modernes ou pas,voici une méthode pour s'en construire un:choisir "faire un arc néo"
http://paleosite.free.fr/

III)collet
L'une des techniques de chasse les plus simples consiste à pièger la proie à l'aide d'un collet.Elle ne nécessite qu'un fil métallique d'environ 50 cm de longueur (l'idéal est un fil de laiton).Cette technique est aujourd'hui proscrite (illégale) dans la plupart des pays car non-sélective et facteur d'une éventuelle longue agonie de l'animal (qui n'est pas toujours pris au cou et dont la chair peut être profondément entaillée dans le cas des fils de laiton fins).

technique:
poser un piège après avoir repéré un passage régulièrement emprunté(coulée)ou une entrée ou sortie de gîte ou terrier.Dans l'herbe ou dans un champ de blé,chercher des lignes où le blé a été écrasé par le passage régulier du gibier.
Le collet est ensuite attaché à un support,piquet,branche,branchettes entrecroisées de 30 à 40 cm de longueur enfoncée en terre ou racine adjacente.Le montage consiste à entortiller finement l'une des extrémités du fil métallique autour de la branchette ou de la racine.Un noeud coulant est disposé à l'autre extrémité d'une ouverture adaptée à l'animal à piéger.Le nœud coulant est disposé verticalement dans le passage, de sorte à enserrer la gorge de l'animal qui y passera.Le piégeur contrôle son piège régulièrement,faute de quoi des carnivores ou animaux nécrophages(ex Sanglier)risquent de manger l'animal pris.Certains tentent d'affoler les animaux dans les environs pour les engager sur leurs pistes et les faire courir vers leur terrier pour les pousser dans le piège.Ces dispositifs sont totalement interdits
Il existe des collets autorisés en France,ils sont munis d'un arrêtoir empêchant toute étranglement,ils doivent être agrée par arrêté ministérielle après avis du conseil national de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS).Ils sont réservés à l'usage des seuls piégeurs agréés,dans un cadre réglementaire très encadré,et n'est pas autorisé pour la chasse. Cette technique avec arrêtoir est quand à elle sélective

IV)javelot,sagaie,,lance:
.le javelot:Léger et bien équilibré,le javelot ne cause pas de gros dégâts.Il est utilisé presque exclusivement comme arme de jet,où sa portée le rend assez redoutable:

.la sagaie:ressemble à un javelot,mais avec une lame de 30 cm à la place de la pointe en acier.Elle constitue un des meilleurs compromis entre portée et dégâts:

fabrication:choisir "fabriquer une sagaie"+""fabriquer un lanceur":
http://paleosite.free.fr/
.lance:Peu coûteuse, facile à fabriquer:


V)suivre les traces:
http://www.coulmes.net/traces.html

V)dépecage du gibier(bon appétit )
a)pour les petits gibiers:
D'abord dépouiller:
+ entailler la peau à l'intérieur des membres inférieurs et oter là jusqu'au niveau de la queue ou de l'extremite de la colonne.
+ Une fois là,tenir les pattes arrières,prendre la peau et la tirer vers le bas,déshabillant ainsi le gibier jusqu'au niveau des épaules.
+ Sur les plus petits,tirer encore un peu pour pouvoir faire remonter la peau sur les pattes avant et le cou, jusqu'à couper les extrémités...
vider :
+ inciser entre les pattes arrière jusqu'au niveau du sternum,sans percer les organes.
+ libèrer la trachée/oesophage de quelques coups de couteaux
+ attraper les organes par le bas et enlèver les en conservant les abats intéressants.

b)pour le gros gibier(même chose ou presque):
+suspendre le gibier par les pattes arrières écartées si possible
+ par l'intérieur,entailler la peau des membres pour remonter jusqu'au niveau de la dernière articulation.
+ A ce niveau,couper la tout autour du membre et en laissant glisser régulièrement la lame du couteau à la jointure entre peau et chairs,dépouiller les membres jusqu'en haut des cuissots et des épaules.
+ Dégager la queue...
+ La peau n'adhère plus à la bête que par les flancs,le dos,et le cou/tête.Sur des animaux jeunes ou les chevreuils,faire comme pour un lapin,ça vient tout seul. Pour les plus gros, il faudra effectuer des passages entre peau et chairs pour aider au décollement
+ Arrivé au cou,remonter aussi loin que possible, et couper.
+Après vider:même manipulation que sur le petit gibier,même si il faut parfois s'aider un peu du couteau pour décoller le diaphagme.
+ couper:soit lever les membres et filets,soit fendre la colonne et laisser les filets sur os et colonne pour faire des cotelettes
+ Pour fendre,une bonne feuille de boucher ou à défaut un couteau lourd à la lame haute peut faire l'affaire.

En règle générale,le tort des gens qui n'ont pas trop l'habitude est de trop couper... il faut se laisser guider par les jointures et davantage séparer les éléments que les couper.
http://www.capserveur.com/ancgg/article-brocard.pdf

VI)le tannage de la peau(pour faire des hahits ou des abris):
Pour traiter la peau,on la débarrasse d'abord de son excès de chair puis on l'étire sur un châssis de bois.Ensuite, on plonge le cuir dans de l'acide tannique(mélange d'écorce de chêne et d'eau).Plus la solution est forte,plus le traitement est efficace.Lorsque le cuir est bien imprégné,il faut suspendre la peau et la laisser sécher dans un endroit ombragé. Recommencez plusieurs fois le procédé d'immersion et de séchage.Notez que l'on trouve également de l'acide tannique dans le châtaignier,le mimosa,la ciguë et le thé.

S'il s'agit de très gros animaux,suivez les mêmes recommandations.Munissez-vous cependant d'une corde plus forte pour suspendre l'animal.Si cela est impossible,il vous faudra vider et nettoyer l'animal sur le sol.

http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/fur.htm
http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/tancervel.htm
http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/rawhide.htm
http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/leather.htm
http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/renard.htm
http://histoirechimie.free.fr/chap17.htm

ces articles sont une synthèse de base rédigée à partir d'excellents sites de chasse et pêche(suivre les liens)
avatar
hinomura
Niveau IV
Niveau IV

Masculin
Nombre de messages : 173
Age : 43
Localisation : Hell's Kitchen
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: chasse et techniques 3éme partie

Message  Kalach85 le Ven 23 Nov 2012 - 0:27

Bonsoir,

Je viens fouiller dans les archives à la recherche d'informations sur les techniques pour vidé un poisson et autre animaux quadripèdes comme les lapin , chien , une poule , un oiseau ,biche ect .. Pour la chasse sa peut facilement ce faire avec une personne rusé , je pense que le principe est le même mais je pense que sa sera très constructif pour certain survival qui y connaissent rien (comme moi)
scratch study

Merci a ceux qui peuvent m' éclairé sur ce points là.

Kalach85
Niveau III
Niveau III

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 31
Localisation : la roche sur yon
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum