pêche et techniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pêche et techniques

Message  hinomura le Ven 2 Jan 2009 - 1:27

Partant du principe que les chaînes de magasins alimentaires disparaissent.Il faudra alors,pour se nourrir,recourir à des procédés ancestraux pour vivre:pêche/chasse
Rappelons qu'en situation normale,la pêche nécessite un permis

matériel de base pour la pêche:
-1 canne à pêche(faite maison ou achetée)
-du fil de nylon:si vous n'en avez pas,utilisez des fibres tissus stressez.Ou prenez des fibres d'arbres ou de vignes et faites un noeud aux extrémités des deux longueurs que vous tournerez l'une sur l'autre dans le sens des aiguilles d'une montre tout en les entrecroisant en sens opposé.Pour rallonger la ligne,ajoutez autant de fibres que nécessaire.S'il s'agit de poissons très lourds,utilisez,si possible,des cordes de parachutes.
-gaine de silicone
-différents types de flotteurs
-différents types d'hameçons.Si vous ne disposez pas d'hameçons,fabriquez-en à l'aide d'insignes,d'épingles,d'os,ou de bois franc,des clous
-différents types de plombs
-différents types de leurres
-un écailleur ou un couteau plat
-un dégorgeoir
-une épuisette
des appâts:des insectes aquatiques et des vairons;sur la rive,des vers et des insectes terrestres.Quand vous attrapez un poisson,ouvrez-le,voyez ce que son estomac contient et choisissez des appâts de même nature.Si ces derniers se révèlent inefficaces,utilisez,aux mêmes fins,les yeux et les intestins du poisson attrapé.Si des vers vous servent d'appât, il doivent couvrir la pointe de l'hameçon pour mieux tromper le poisson.S'il s'agit de vairons,gardez-les vivants et amorcez-les par le dos,la queue ou les lèvres.Lorsque vos appâts ne sont pas vivants,ne les enfoncez pas trop dans l'hameçon.Vous pouvez fabriquer des leurres artificiels avec des chiffons de couleurs vives, des plumes ou du métal brillant imitant des vairons blessés.



Il existe différents types de pêche et chacun ne nécessite pas l’utilisation du même matériel et le montage de la ligne peut beaucoup varier en fonction également de la canne à pêche choisie.Le principe général qui est le plus répandu et celui du montage d’une ligne sur une canne à pêche au coup qui peut s’adapter à la pêche au lancer avec une canne à pêche disposant d’un moulinet.Il faut commencer par se procurer du fil de nylon de la largeur de son choix dans lequel on insère un morceau de gaine de silicone pour bloquer les éléments mais on peut tout simplement faire un nœud, ensuite il faut placer le flotteur et puis il faut plomber la ligne, le choix du poids dépend du type de poisson pêché et des sensations du pêcheur. L’hameçon peut enfin être attaché à son tour.Il faut ensuite effectuer une vérification au niveau de l’équilibre de la ligne qui peut être ajustée si nécessaire en rajoutant quelques poids.
Il s'agit des principes de base du montage d'une ligne de canne à pêche qui peut bien évidemment être ajusté et amélioré par d'autres accessoires.


les types de pêches:
-à la ligne flottante:
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/texteligneflottante.htm#generalite
-au coup:
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/textepecheaucoup.htm#coup
-au vif:
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/textepechevifcentre.htm#generalite
-au poisson mort:
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/textepoissonmort.htm#generalite
-au lancer:
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/textelancer.htm#peche
-à la mouche sèche ou noyée:
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/textemoucheseche.htm#generalites
http://passionpeche.free.fr/cadre/typepeche/textemouchenoyee.htm#peche
-au lancer
http://www.linternaute.com/sortir/sorties/nature/peche/technique/peche-au-lancer.shtml


comment utiliser le dégorgeoir:
Il suffit d'introduire le dégorgeoir dans la bouche du poisson que vous maintenez d'une main,de tendre le fil sans exagération et ensuite avec l'autre main de glisser le fil dans la fente du dégorgeoir que vous poussez ensuite vers l'hameçon.Le fil étant tendu l'hameçon doit revenir plaquer contre la pointe du dégorgeoir.Si l'hameçon est engagé trop loin, inutile de blesser le poisson d'avantage, coupez le fil,remettez votre poisson à l'eau et remontez tranquillement un autre bas de ligne.

comment choisir son plomb:
Il dépend du style de pêche et du poisson.Une ligne pour pêcher en étang ne se plombe pas comme une ligne pour la pêche en mer par exemple...
Mais quelques soit la pêche que vous faite,le plombage est primordial. Votre boite de plomb doit contenir des plombs allant du plus gros au plus petit. Vous ajusterez la plombée très précisément en début de partie de pêche et vous pourrez faire,en fonction des coups des réglages en resserrant ou en étalant la plombée ou en modifiant le nombre et la grosseur des plombs.
En fait,le plombage est surtout important lors d'une partie de pêche au "toc" car il doit parfaitement équilibré le flotteur et doit être bien répartie pour assurer une bonne coulée de l'appât.
Pour ce qui est de la pêche au lancé (en mer par exemple), il faut choisir son plomb de pêche en fonction de la "solidité" de son fil, de la distance de lancée que l'on veut obtenir ainsi que des possibilités de la canne, car la puissance d'une canne vous permettra de propulser des plombages plus ou moins lo

changer le fil de pêche sur la bobine du moulinet:
Pour charger le fil de pêche sur la bobine du moulinet,c'est en fait assez simple (et encore plus facile à deux).Prenez un bout de votre bobine de fil de pêche,attachez le à un élastique (le plus fin possible).Mettez cet élastique autour de la bobine du moulinet.Le fil de pêche se trouvera lui sur une bobine plastique avec un trou en son centre.Passez un crayon dans ce trou.Une personne tiendra le crayon par ses deux extrémitées laissant le fil se dévider pendant que l'autre moulinera pour enrouler le fil autour de la bobine du moulinet...Il faut mouliner à un bon rythme pour ne pas que ce forme de boucles

reconnaître ses prises:
le silure:
http://www.nature-peche.com/poiss/silure.htm
le rotengle:
http://www.nature-peche.com/poiss/rotengle.htm
les corégones:
http://www.nature-peche.com/poiss/coregones.htm
la perche:
http://www.nature-peche.com/poiss/perche.htm
le brochet:
http://www.nature-peche.com/poiss/brochet.htm
la tanche:
http://www.nature-peche.com/poiss/tanche.htm
le barbeau:
http://www.nature-peche.com/poiss/barbeau.htm
le vairon:
http://www.nature-peche.com/poiss/vairon.htm
la truite arc en ciel:
http://www.nature-peche.com/poiss/arcenciel.htm
la carpe:
http://www.nature-peche.com/poiss/carpe.htm
le gardon:
http://www.nature-peche.com/poiss/gardon.htm
l'ombre:
http://www.nature-peche.com/poiss/ombre.htm
le sandre:
http://www.nature-peche.com/poiss/sandre.htm
la truite fario:
http://www.nature-peche.com/poiss/truite.htm

techniques d'écaillages:
http://chefsimon.com/ecailler.htm
http://chefsimon.com/loup_bar.htm
http://chefsimon.com/desareter.htm
http://chefsimon.com/truit.htm

lexiques:
http://www.jcpoiret.com/bapw/lexiques/lexique/_R.htm

le harpon:

Alors que la technologie moderne a remplacé bon nombre d'outils traditionnels qui ont permis aux Inuits de survivre dans l'Arctique,l'une de leurs principales armes traditionnelle,le harpon,continue d'être utilisée de nos jours.En gros, e harpon est une lance conçue pour enfoncer une pointe ou une tête détachable dans un animal;un fil rattaché à la pointe du harpon permet au chasseur de récupérer sa proie une fois qu'elle a été atteinte.Les harpons sont largement répandus dans le monde,mais c'est chez les Inuits que les formes pré-industrielles les plus complexes ont été développées.L'utilisation première du harpon inuit était de chasser les mammifères marins,tant près des trous pour respirer dans la glace de mer que dans les eaux ouvertes;dans certaines régions de l'Arctique,le harpon était également utilisé pour attraper le poisson.

Les harpons inuits traditionnels prennent différentes formes.Aux éléments de base du harpon(le manche, la tête et le fil)ont été ajoutés d'autres éléments;chaque composante pouvait être raffinée d'un certain nombre de façons pour adapter le harpon aux conditions spécifiques à la chasse.
Il y a deux principales sortes de harpons.Dans la première,la tête a une partie saillante à la base,laquelle était insérée dans une douille au bout du manche.Les barbelures projetées par ce genre de tête assurait qu'elle reste accrochée dans la chair de l'animal harponné.La seconde sorte avait une douille à la base de la tête pour recevoir le bout d'une hampe.Après avoir été projetées dans un animal,les éperons à la base de la tête s'enfonçaient dans la chair;la tension sur le fil du harpon qui passait dans un trou au-dessus de la douille faisait alors pivoter la tête de 90 degrés,l'empêchant de se séparer de la prise.Cette variété de tête,appelée tête articulée de harpon,avait également des barbelures,aux fins d'assurer que la tête ne se détache pas si le harpon n'était pas suffisamment enfoncé pour que les éperons à la base pénètrent dans la chair.
Le manche du harpon était en bois,s'il y en avait;il s'agissait alors de bois flottant.Dans les régions où il n'y avait pas de bois, es manches étaient façonnés à partir de défenses de narvals ou de plusieurs morceaux d'os ou de cornes épissés ensemble.La grosseur et le poids du manche dépendaient de son utilisation.Les harpons utilisés pour la chasse aux trous pour respirer étaient généralement courts et légers;les manches plus longs et plus lourds étaient utilisés pour le morse et la baleine.Les harpons utilisés pour chasser sur la glace avaient en général un pic ou un ciseau en bois d'animaux ou d'ivoire pour élargir les trous pour respirer afin de permettre de sortir les phoques de l'eau.Certains harpons pour tirer étaient également munis de ciseaux à glace.Les deux sortes de harpons pouvaient être munis d'un appui-doigt agissant comme multiplicateur de force.Dans certaines régions, les harpons utilisés pour la chasse sur les eaux ouvertes étaient lancés à l'aide de planches,ce qui permettait de les lancer avec plus de force qu'à la main.
D'autres changements dans la technologie du harpon se sont produits au cours de la période historique. Les harpons utilisés de nos jours ont une hampe fixe; on utilise le même genre de base pour la chasse près des trous pour respirer et pour récuréper les mammifères marins dans les eaux ouvertes après les avoir tirés au fusil. Les harpons modernes typiques ont un cylindre en fer ou en acier comme hampe; les têtes sont façonnées dans le laiton, l'acier ou l'aluminium. Les bâtons de hockey sont quelquefois recyclés pour servir de manches aux harpons légers; souvent, on utilise des deux sur quatre coupés pour les harpons plus lourds. Cette adaptation de la technologie traditionnelle à un environnement en mutation est typique de la culture inuite et aide à expliquer comment cette culture a pu survivre jusqu'à la période moderne.

avatar
hinomura
Niveau IV
Niveau IV

Masculin
Nombre de messages : 173
Age : 43
Localisation : Hell's Kitchen
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: pêche et techniques

Message  Invité le Mer 24 Fév 2010 - 1:13

Le permis,c'est pour la pêche en rivière,chef !Sur la côte,pas de permis.Attention quand même à la limite des eaux fluviales et aux zones de pêches règlementées (réserves naturelles,zones interdites à la chasse sous-marine,etc
).Pour toutes questions,se renseigner auprès des affaires maritimes de votre zone.

Attention,certaines pratiques qui sont décrites ci-dessous sont prohibées par la loi:

Un truc qui marche bien,munir une ligne d'hameçon grappin (en mettre un maximum) en lieu et place du bouchon et bas de ligne.Repérer un banc de muret ou de bar (période de frais) dans un estuaire ou une baie.Lancer le montage à l'opposé du banc,laissez plonger un peu le montage et remonter (au moulinet c'est mieux) très vite en ferrant très fort et par saccades.Le montage va traverser le banc en panique en accrochant les poissons au passage (par la queue,le dos,le ventre...).Pas facile au début mais après ça marche trop bien.

Dans les zones d'estuaires ou portuaires les mulets (qui sont des poissons fourrageurs) mangent les algues le long des pontons,se promènent le long des berges.Un peu de patience une grande foËne et le tour est joué.On peut le faire aussi avec un collet,fais dans un câble d'acier très fin;ferrer le poisson juste derrière les ouïes(ça glissera moins).

Si vous avez un filet fin (carrelet) même de petite dimension,en zone portuaire le petit poisson adore être appâté avec du pain.On pêche des petits pour faire du vif afin de pêcher des plus gros.

Si vous connaissez des anciens,même en rivière ils connaissent "l'épervier".C'est une technique très ancienne de pêche au filet.Faut prendre le coup pour le lancer mais cela s'apprend très vite.

La pêche aux casiers est facile depuis le bord,on prend du bouquet(grosse crevettes),des chèvres(étrilles),des dormeurs(tourteaux) et très souvent des vieilles(labres)et congres.

La pêche aux oiseaux
trop facile.Elle fonctionne aussi bien dans les terres que sur la côtes
Attirer les goelands,les mouettes (les corbeaux,corneille,tout les charognards en fait)vers vous (lancer en l'air des trucs à manger,du pain,des vieux crabes).Se munir une boule de mie(ou quelque chose à manger) grosse comme disons une noix(une grosse noix quand même pas une noix de discount ).Tailler un petit morceau de bois en pointe aux deux extrémités,affiner un peu au centre.Attacher une cordelette (ou un fil de pêche)fine au milieu de votre morceau de bois.
Mâchouiller un peu votre mie de pain pour recouvrir votre morceau de bois.
Lui donner une forme oblongue et veiller à laisser la cordelette le long du morceau de bois.Faut que ça durcis un peu.
Maintenant qu'il y a pleins de piafs au dessus de votre tête,lancer le montage en l'air.Le premier qu'il l'avale tirer d'un coup sec pour le ferrer.La cordelette en traction va obliger le morceau de bois à se placer perpendiculairement à elle.Se mettant en travers de la gorge du gourmand ainsi.
ATTENTION,les coups de becs sont rudes.Tuer l'animal d'un coup sur la tête ou en lui brisant le coup.Ca marche aussi très bien avec les hameçons.
Le faite pas juste pour voir c'est cruel vraiment ou alors jetez du pain juste pour voir leurs réactions (si vous êtes en vacances vous pouvez pourrir le camping ou la plage en attirant un seul goeland ,il va appeler les autres effet garanti).

La pêche au bateau (sans bateau).Il faut se fabriquer un petit bateau avec une petite voile(caisse de polystyrène,bout de bois pour le mât et une feuille de plastique pour la voile tout en récup' le long de la ligne de marée).On y attache une ligne avec tout les 2 mètres un bas de ligne en montage simple (un bout de fil et un hameçon).Le bas de ligne peut être de différentes longueurs.L'appât peut être un "vif" ou des lamelles de maquereaux au gros sel.On met le tout à l'eau et on laisse pêcher.La difficulté,c'est de bien choisir l'endroit de départ pour le bateau.Avec un vent de terre,forcément c'est plus facile aussi .Mon cousin mettait environ 20 ou trente hameçons parfois 10 ou 12 aiguillettes étaient prisent d'un coup.Je crois que vais vu la même technique dans le pacifique ou en Indonésie.
J'en posterai d'autres après il est tard

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum