survie en mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

survie en mer

Message  Ian Valtin le Ven 3 Avr 2015 - 20:14

voilà, le mec à survécu sur sa coque de bateau renversé, chapeau !


Dernière édition par Ian Valtin le Mar 17 Mai 2016 - 21:41, édité 1 fois
avatar
Ian Valtin
Niveau VII
Niveau VII

Masculin
Nombre de messages : 546
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: survie en mer

Message  venerable le Sam 4 Avr 2015 - 20:26

L'histoire du mexicain qui a survécu 13 mois en mer avait été évoquée très brièvement dans "tabou, passer les bornes".  mais ce type de sujet n'a jamais été développé. Très peu de personne se sentant concernés par la survie maritime. Pourtant pas mal de paramètres pourraient être transférés dans d'autre situations .
Bravo quand même à cet américain pour ces deux mois de navigation forcée.

_________________
J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes

Live long and prosper!
avatar
venerable
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 1021
Age : 47
Localisation : en altitude
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: survie en mer

Message  Ian Valtin le Sam 4 Avr 2015 - 21:05

Oui on en avait brièvement parlé, l'exploit du gars avait été contesté puis validé. (peut-être remettre ça dans "tabou passer les bornes" pour regrouper?)
On devrait faire des recherches à l'occas ou au moins relever tous ce qu'on trouve puis faire une analyse sur le nombre de gens ayant survécu dans tel ou tel environnement.
Personne ne tiens 13 mois dans le désert et pas non plus en milieu arctique ou montagneux, à ma connaissance en tout cas. L'océan n'est pas si hostile.
avatar
Ian Valtin
Niveau VII
Niveau VII

Masculin
Nombre de messages : 546
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: survie en mer

Message  venerable le Dim 12 Avr 2015 - 17:21

Un autre exemple de survie en mer. Preuve que tout est possible.


Tahiti-Pacifique magazine, n° 136, août 2002

Tauaea Raioaoa, naufragé miraculé
Seul à la dérive pendant quatre mois


Parti de Tahiti le 15 mars dernier à bord de son poti marara (bateau de pêche) de 6 m, pour pêcher au sud de Moorea, Tauaea Raioaoa dit « Tava'e », 55 ans, a été retrouvé sain et sauf le 10 juillet, soit 118 jours plus tard, sur une plage de l'île de Aitutaki, à 210 kilomètres au nord de Rarotonga, capitale des îles Cook. Sur son bateau le Tehapiti, Tauaea Raioaoa a ainsi dérivé vers l'ouest sur près de 1200 km, une distance relativement courte compte tenu du temps écoulé.
Hélas, entre les îles de Maiao et Moorea son moteur tomba en panne. La nuit venue, il lança d'abord des fusées de détresse que personne, hélas, n'aperçut. Ensuite ses appels de détresse lancés sur sa radio VHF restèrent aussi sans réponse. Le lendemain, les îles disparurent à l'horizon et il déclare n'avoir jamais aperçu les avions envoyés le rechercher du 18 au 23 mars et pour cause car, en l'absence d'informations précises sur le trajet prévu par le pêcheur, les recherches étaient effectuées notamment par deux avions de la Marine sur ube zone (étrangement) centrée au nord et à l'ouest de Tahiti. Ce n'est que le 22 mars, 10 jours après sa disparition que des vols furent effectués sur le secteur à l'ouest de Moorea et Maiao. Tava'e ne verra aucun avion, bien qu'il lui arrivait d'entendre sur sa radio VHF des conversations de pilotes en français. La longue, longue dérive commença alors.
Tava'e doit sa survie aux poissons qu'il continuait à pêcher, des bonites et des mahi mahi essentiellement avec lesquels il se constitua une petite réserve en faisant sécher au soleil les filets découpés des grands poissons, une technique ancestrale de conservation encore utilisée dans beaucoup d'îles polynésiennes. L'eau était bien plus rare, il avait à bord 12 bouteilles d'eau mais heureusement aussi une glacière et un seau dans lesquels il recueillait l'eau de pluie lors de rares averses. Il rationnait sévèrement son eau.
Un psychologue que nous avons contacté nous déclare qu'une personne issue d'un milieu urbain et éduquée à l'occidentale n'aurait pu survivre un naufrage d'une telle durée car ses doutes, ses craintes ou la panique créée par la situation extrême auraient physiquement affaibli cette personne ? Alors que Tava'e déclare n'avoir jamais douté de sa survie, surtout qu'il avait de quoi boire et manger et qu'il priait régulièrement, et constamment. Tauaea Raioaoa faisait aussi des croix sur la coque de son navire pour compter les jours, mais à la fin de son odyssée, il avait par contre perdu toute notion de temps, pensant ainsi avoir passé cinq mois et trois semaines en mer.

Baleines et requins
Pour se protéger contre la pluie, le froid de la nuit (nous sommes en hiver austral) et les ardeurs du soleil dans la journée, il blottissait une partie de son corps dans le compartiment de rangement avant du bateau. Des vieux sacs servaient de couverture sommaire. Il rencontra plusieurs fois des baleines qui remontent de l'Antarctique en cette période de l'année pour mettre au monde leur baleineau dans les eaux tropicales. Il a essuyé de fortes houles de 3 à 4 m pendant sa dérive. Pour éviter que son navire ne chavire, il avait jeté à la mer tout objet superflu en ne gardant que la glacière, le seau et un harpon pour la pêche. Il s'était également attaché à son bateau pour éviter de tomber à la mer par gros temps. Souvent d'énormes requins rôdaient autour du bateau, attirés par les poissons qui venaient se mettre à l'ombre de la coque. Ce sont ces poissons-là qu'il pêchait avec son harpon. Tava'e rapporta d'ailleurs avec lui à Tahiti quelques morceaux de poissons séchés, comme s'il avait eu besoin d'apporter la preuve de son aventure.
Début juillet, il aperçut enfin une île et il lui fallut plusieurs jours pour dériver vers elle car il était trop faible pour nager jusqu'au rivage. Son bateau s'est finalement échoué sur le récif autour du motu Rapota, à la pointe sud de l'île d'Aitutaki. Tava'e se trouvait dans un état de faiblesse extrême, mais rassembla ses dernières forces pour aller à terre. Il utilisa le couvercle de sa glacière, s'allongea dessus, et à la manière d'un surfeur rejoignit la plage du motu. Sur cet îlot se trouvait un groupe de touristes venu en bateau pique-niquer. Ceux-ci l'aperçurent en train de tituber et pensèrent qu'il s'agit d'un vieillard pris d'alcool.
Mais le Polynésien capitaine du bateau d'excursion se rendit compte que l'homme n'est pas un habitant de l'île. Une femme du groupe, une Polynésienne des îles Cook qui parle la langue tahitienne, échangea quelques mots avec Tauaea Raioaoa, et se rendit compte qu'il arrivait de Tahiti. Il fut de suite emmené à l'infirmerie de l'île où, placé sous perfusion, il passa les trois premières heures à pleurer, et les quatre suivantes à dormir.
Le médecin d'Aitutaki, le docteur Mata Strickland qui avait alors examiné Tava'e, déclara qu'il « ressemble à un prisonnier de guerre. Il est amaigri, il est déshydraté, avec des joues creuses et des globes oculaires qui sont rentrés dans leurs orbites, et sa peau est très lâche ». Des 75 kilos qu'il pesait au mois de mars au moment de sa disparition, il ne restait que 49 kilos à l'arrivée à Aitutaki


_________________
J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes

Live long and prosper!
avatar
venerable
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 1021
Age : 47
Localisation : en altitude
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: survie en mer

Message  venerable le Mar 17 Mai 2016 - 16:30

Nouvel exemple de survie en mer:

ici

_________________
J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes

Live long and prosper!
avatar
venerable
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 1021
Age : 47
Localisation : en altitude
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: survie en mer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum