Abris type Tchoum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abris type Tchoum

Message  Niko le Mer 12 Juin 2013 - 23:10

Source : http://kharakternik.monwebjournal.com/Kharakternik-b1/Fabriquer-une-hutte-de-camp-de-base-facon-tchoum-siberien-b1-p30.htm


Abris intéressant pour un point de chute de quelques jours,
je ferrais des essais cet été.

Bien qu'il s'agisse du blog d'un cosaque, je pense que c'est tout a fait reproductible sous nos lattitudes.

Pour ceux qui voudrais tenter de faire une Isba, il y'a un article a ce propos.
http://kharakternik.monwebjournal.com/Kharakternik-b1/Isba-petite-maison-de-boiset-autres-constructions-de-bois-chez-les-cosaques-b1-p41.htm

A noter qu'il ne s'agit pas de mon article , ni de mes illustrations Wink


Une hutte de ce genre possède un certain nombre de points positifs quand on reste plus de 3 jours dans la nature et que le temps n’est pas à la fête, ne serait ce par le confort qu’elle procure :

-grand espace de vie, on tient debout à l’intérieur et on peut accueillir plusieurs personnes sans être tassés les uns sur les autres. La possibilité de faire un bon feu au centre et de stocker du bois à l’intérieur est très appréciable.
-l’abri façon tchoum offre une bonne résistance et protection contre les éléments de par sa forme.
-Malgré la taille, la hutte façon tchoum est relativement peu visible en pleine forêt. Il passe inaperçu dépassé les 60m…
-nul besoin de corde ou de clou, tout se fait par tressage et auto-blocage.
-abri qui dure longtemps si la base est solide.

Temps de conception :

-environ 4 heures à 2 personnes pour une surface de 10m² (6 personnes bien tassées) en travaillant bien. 6 heures pour les moins rapides.
-En solo, comptez au moins 7 à 8 heures. 


1ière étape : La conception de la base : les perches

Plus elles sont longues, plus vous pourrez les espacer pour obtenir une surface à la base de votre cône (on dira tchoum en pensant hutte à la façon de…) large.

Pour 6 personnes, prenez des 9 perches de 5m environ. Prenez des perches plus ou moins de la grosseur de votre avant bras.

Assemblez les à 50cm du bout en les croisant « au dessus en dessous ».

Prenez une fourche pour lever votre assemblage de perche.

Une personne soulève l’ensemble, tandis que l’autre pousse le tout en le maintenant avec la fourche.


Une fois levé, une personne écarte les deux premières perches pour obtenir la base circulaire. On répartira ensuite les autres perches de manière équilibrée pour former un cercle à la manière d’un "tipi"...


2ième étape : faire un treillis de bois


La base de votre tchoum est montée. D’ordinaire, à ce niveau là il convient de passer les couvertures de peaux. C'est à partir de cette étape que la base du tchoum se transforme en hutte : Nous allons transformer cet ensemble de perches en hutte, en la recouvrant d’un treillis de bois permettant d’y recevoir notre future isolation en branchages.

Posez le treillis horizontalement puis déposez dessus des baguettes de bois fines pour resserrer la structure, le tout entrecroisé. Aucun cordage n'est nécessaire pour se faire.


N’oubliez pas de prévoir la porte ! Dans l’exemple, nous avons mis la porte orientée plein Sud.


3ième étape : recouvrir le tchoum pour faire l’isolation


60cm d’épaisseur est le must en hiver : protection contre la pluie, la neige et contre les vents froids.

Pour recouvrir notre hutte façon tchoum, nous avons utilisé des fougères. Vous pouvez user de tout ce que vous avez, allant de l'écorce de bouleau, en passant par la mousse, les feuilles mortes etc...Attention tout de même aux risques de départ de feu si vous faite usage de résineux pour la totalité de votre abri.

Il est important de mettre les branchages ou végétaux utilisés tiges vers le haut, feuillage vers le bas. On commencera par le bas en faisant le tour. Ensuite, on passera au deuxième niveau.

Pourquoi procéder de la sorte? une raison simple : L’évacuation de l’eau en cas de fortes pluies. L’eau ruissellera plus facilement sur la couche du bas sans s’infiltrer en profondeur…

Une fois le tour complet effectué, on utilisera des détritus de végétaux (feuilles etc…) pour confection un muret de 60cm de hauteur autour de la base extérieur de la hutte, afin d’accroître l’isolation au niveau du sol. Les vents froids rasent les sols et s’infiltrent facilement, ce qui peut être désagréable la nuit…Nous avons particulièrement renforcé l’isolation du coté Est (vents froids dominants).

On peut éventuellement faire un tour complet de ficelage de la couche d’isolation, pour bien la maintenir en place en cas de fort vent.

On prendra soin de laisser 20 cm en dessous du croisement des perches pour que la fumée du foyer centrale s’évacue correctement.


4ième étape : préparer l’espace de vie et les couches


Il est préférable de bien nettoyer l’intérieur de la hutte pour éviter des surprises : insectes éventuels, plantes urticantes etc…De toute manière, avant de s'installer, on n'oubliera pas de faire un tour des dangers objectifs du milieu...

Pour s’isoler du sol, il existe de nombreuses méthodes que nous ne développerons pas ici : le plus simple est de couper des branchages de sapin et d’en recouvrir les couches. Vous pouvez aussi faire une paillasse de rondins...Il est important de ne pas être directement en contact avec le sol car on perd beaucoup de chaleur de la sorte.

A l’aide d’une petite bâche, une grande peau, ou tout simplement en confectionnant un rideau de branchage pour recouvrir la porte.


La hutte façon tchoum une fois finie...


5ième étape : Le foyer central

Je prépare toujours le foyer en dernier une fois bien installé. Le feu, c’est sacré, et il faut tout préparer avec grand soin.

Pour éviter un risque de combustion du sol (humus en forêt tempérée ou tourbières sèches en forêt boréale…), nous avons recouvert le centre de la hutte façon tchoum de terre argileuse, qui accueillera le foyer. On fera attention de bien mettre le foyer au centre du tchoum pour l’évacuation de la fumée et aussi éviter que les éventuels « cendres chaudes » remontant via le courant chaud aillent dans l’isolation…

Ensuite, on commence à rassembler derrière le « tchoum » différents tas de bois, du petit bois au plus gros. On rentrera du petit bois dans la hutte pour le mettre au chaud et le faire sécher…Pour allumer le feu, nous utilisons aussi traditionnellement du papier à bouleau, de l'écorde de bouleau ainsi que des "bûches" de tourbes sèches ou de l'argal (bousse séchées de cheval ou de bovidé ou d'ovin). Par dessus, on pose des branches de résineux mortes sur tronc, car elles prennent rapidement et donne de belles flammes...

Pour protéger le contour du foyer, on peut faire le tour classique de foyer avec des pierres(4).


J’utilise deux gros rondins de bouleau (le plus souvent) pour faire un feu de trappeur…Les deux rondins avec deux autres gros branchages verts me servent ainsi de table de cuisson pour la gamelle !

La hutte façon tchoum est elle plus difficile à chauffer de par sa taille?

La foyer étant central proche des couches et l’isolation bonne, la température y est agréable. Dans l’exemple pour cet article, la température nocturne fut de -15°C à l’extérieur tandis qu’elle était en moyenne de 10°C à l’intérieur, voir beaucoup plus prés du foyer !


Scène de vie dans la hutte façon tchoum. J'y fais cuir un bon gros gigot! Je sortais de maladie et j'avais besoin de nature si je puis dire...rien de tel qu'un petit séjour en hutte façon tchoum sibérien!



Une hutte façon tchoum faite d'écorces et de mousses en isolation. La mousse est un élément omniprésent en forêt boréale. 


En survie : une méthode rapide pour faire un tchoum individuel de survie

Il existe une méthode rapide pour se fabriquer un tchoum façon hutte. Pratiquée en Sibérie lors des chasses hivernales, elle consiste à trouver un bon sapin, à en couper les branches et à garder le tronc dressé en mât central. Ensuite, sur cette base, on y posera tout un tas de petit tronc et branchages pour faire un dôme suffisament épais pour nous abriter du vent froid et de la neige. Le temps de conception pour une personne est d'une heure et demi environ. Ce tchoum individuel de survie est moins spacieux que la grande hutte façon tchoum sibérien et impose de faire le feu en excentré tout en controlant le feu pour éviter un départ subite. En hiver, la différence de température intérieure, extérieure et hauteur fait que le risque est faible, mais en été avec du résineux il faut rester bien vigilant, mais avec une forte humidité. Il s'agit de respecter le subtile équilibre qu'il y a entre "taille du feu/circonférence du tchoum/hauteur". Là à vrai dire c'est une question d'habitude et d'expérience, de savoir faire en somme!


Notes :

(1) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yermak_Timofeyevitch. Dans notre culture, Yermak fait partie des personnages célèbres dont on aime narrer les exploits et la vie le soir lors des veillées auprès du feu! Il existe aussi beaucoup de chansons traditionnelles accompagnées à la balalaïka sur la vie de Yermak.

(2)     : attention : ce n'est en aucun cas un abri de survie immédiat et individuel car il est assez long à faire. Pour une survie de 24H individuelle, n'allez pas perdre votre temps et votre énergie dans ce type d'abri, quand on peut faire un appenti double...La hutte façon tchoum est un abri résistant et spacieux pour vivre dans la forêt quelques jours...un camp de base en soi!

(3)     : la présence d’arbres déracinés en nombre mettent en évidence un sol ne permettant pas l’enracinement en puissance des arbres et donc un risque de chute en cas de fort vent. La chute d'arbre est l'un des dangers objectifs (propre au milieu naturel) de la forêt.

(4)     : attention, pas de silex, ils explosent à la chaleur du feu ! De manière générale , toutes pierres d'eau sont à proscrire car elles contiennent souvent des bulles d'air dans leur structure qui éclate sous l'effet de la dilatation avec la chaleur.






-----------------
avatar
Niko
Niveau IV
Niveau IV

Masculin
Nombre de messages : 136
Age : 26
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 13/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  SavageBeast le Jeu 13 Juin 2013 - 0:50

Salut, ce serait bien de mentionner d'où provient l'article.
Merci.
A+. SB

_________________
"ADAPT OR DIE !" - Savage Beast
Welcome to the jungle ! It gets worse here everyday
Maintenant vous avez 2 choix : soit vous abandonnez, soit vous vous battez ! (Hadès in Lost Girl)
"I'm a monster when I have to be..." (Frank Roarke - Training Day)
avatar
SavageBeast
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2374
Age : 52
Localisation : Roumanie - Moldavie - Transnistrie - Ukraine - Suisse - Espagne
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  Niko le Jeu 13 Juin 2013 - 0:52

T'a lut trop vite ^^

J'ai mit la source a la première ligne, avec redirection vers son blog Wink
avatar
Niko
Niveau IV
Niveau IV

Masculin
Nombre de messages : 136
Age : 26
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 13/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  SavageBeast le Jeu 13 Juin 2013 - 6:53

Niko a écrit:T'a lut trop vite ^^

J'ai mit la source a la première ligne, avec redirection vers son blog Wink
Je plaide coupable ... Désolé :((
A+. SB

_________________
"ADAPT OR DIE !" - Savage Beast
Welcome to the jungle ! It gets worse here everyday
Maintenant vous avez 2 choix : soit vous abandonnez, soit vous vous battez ! (Hadès in Lost Girl)
"I'm a monster when I have to be..." (Frank Roarke - Training Day)
avatar
SavageBeast
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2374
Age : 52
Localisation : Roumanie - Moldavie - Transnistrie - Ukraine - Suisse - Espagne
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  SavageBeast le Jeu 13 Juin 2013 - 6:56

Hé Hé Hé ... Il s'agit de John C., qui fait des formations d'excellente qualité. Certains membres du forum ont suivi ces dernières et ont été fort satisfaits du contenu. Pour ma part, j'ai discûté assez souvent avec John, et avons échangés pas mal de points de vue Smile

N'hésitez pas à aller sur le blog, c'est du tout bon !

A+, SB

_________________
"ADAPT OR DIE !" - Savage Beast
Welcome to the jungle ! It gets worse here everyday
Maintenant vous avez 2 choix : soit vous abandonnez, soit vous vous battez ! (Hadès in Lost Girl)
"I'm a monster when I have to be..." (Frank Roarke - Training Day)
avatar
SavageBeast
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2374
Age : 52
Localisation : Roumanie - Moldavie - Transnistrie - Ukraine - Suisse - Espagne
Date d'inscription : 10/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  Niko le Jeu 13 Juin 2013 - 14:37

Tout a fait d'accord, un excellent blog avec des articles de qualité, et super bien détaillés (CF les illustrations) ^^
avatar
Niko
Niveau IV
Niveau IV

Masculin
Nombre de messages : 136
Age : 26
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 13/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  tonton78 le Sam 15 Juin 2013 - 20:15

Le principe du tipi improvisé est presque toujours le même , à la ressource naturelle disponible près.
En Asie du sud est et dans le pacifique, c'est souvent le réseau découpé en bande qui fait office de "tuile/mur"
Parfois ce sont les grosse feuilles de bananiers/cocotier
En Amérique du nord, nos alliés algonquins et hurons faisaient des abris en écorce de bouleau prédécoupés en bande. Ils avaient même inventé une sorte de bain de vapeur qui s'appelaient les suées et qui devinrent à la mode au 18eme siècle...

Tous ces objets ont en fait la même structure de base : des lattes s'opposant l'une à l'autre sur le principe bien connu de nos cathédrales de la voute formant armature.
Le vrai defi est de faire quelque chose qui donne une véritable isolation thermique.
Dès qu'on envisage de rester plus d'une semaine : faire du dur en terre tassée
Pisé , Bauge, adobe, Torchis c'est presque toujours la même technique.

En improvisation sur le terrain, creuser une pièce en laissant des dalles pour servir de table/lit.
Il faudra juste les envelopper par un filet végétal de plantes rampante tréssées pour pas que votre "table" ne s'effondre à l'usage


Sinon, dans les forets de sapin dense(typiquement, les zones de reboisement il y a un truc très simple à base de ficelle :
On coupe toutes les branches basses d'un sapin au centre d'une zone
Et toutes les branches pointant vers ce sapin sur les arbres environnants
Vous suspendez votre tarp/poncho milirtaire/bahce/sac poubelle autour de l'arbre central, entre deux branches basses : vous avez un toit en pente etanche ! et un espace de vie impect en 5 minutes
Securisez juste le foyer car les epines foutent vite le feu partout.

Mais la encore, on est dans les formes les plus basiques et les plus primitives du tipi.
avatar
tonton78
Niveau VI
Niveau VI

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 26/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  ventilo le Dim 7 Juil 2013 - 21:39

Un passage vite fait ... faut éviter les résineux si vous voulez mettre un feux de camp au centre du tchoum , ça crame très vite !!!
Je dis ça ,je dis rien...drunken
avatar
ventilo
Niveau IX
Niveau IX

Masculin
Nombre de messages : 1236
Age : 42
Localisation : sud ouest france
Date d'inscription : 02/01/2009

http://nature-attitude.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Abris type Tchoum

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum