Les Abris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Abris

Message  Invité le Ven 25 Déc 2009 - 5:52

Abris


En forêt

Là où poussent des arbres vous n'aurez aucun problème pour construire un abri de fortune qui vous protégera du vent, de la pluie, et du froid. Encore eut-il fallu que vous ayez emporté dans votre trousse de survie un fil à scier. Vous l'avez bien emportée, n'est-ce pas ? En moins d'une heure avec des branches de sapin et des fougères, pour le toit, vous pourrez construire un abri de fortune étanche. Avec les mêmes matériaux vous pourrez constituer un matelas qui vous isolera de l'humidité et du froid.

Dans la neige

Cherchez un endroit où la neige s'est accumulée en grande quantité, et creusez un trou. Cela prend moins de temps que la construction d'un igloo.
A savoir : Sous la neige, vous êtes à l'abri des basses températures. Vous êtes proche du 0° Celcius.

Dans le désert

Dans le désert, enterrez-vous dans le sable. Creusez un trou, glissez-vous dedans, et recouvrez-vous de votre couverture de survie afin de maintenir une température supportable. Evitez de marcher le jour.


Pas de végétation

Elevez un mur de pierres, ou creusez un trou dans le sable. Dans les déserts chauds, cela vous protégera du soleil et du vent sec qui aggrave la déshydratation.
Gagnez des degrés sur la chaleur ou le froid. Trouvez des astuces pour réduire vos besoins en eau, cela améliorera vos chances de survie. collent aux parois de l'estomac et peuvent provoquer des ulcères.
Surveillez le bon fonctionnement des reins.
Durant ces travaux, dosez vos efforts, limitez tant que faire se peut la transpiration, car elles font fondre vos réserves d'eau.


Trucs

Une cordelette, une corde, un piquet, un tronc d'arbre, une couverture de survie ou une bâche, un matelas de feuille, et voilà un abri de fortune fort confortable bâti en 2 temps trois mouvements.
La neige est un excellent isolant. Sous les branches basses des sapins, vous pouvez creuser un abri contre la chute de flocons et le vent. Et comme toujours, un abri de feuilles et de branches sur le sol afin de vous isoler du froid et de l'humidité.
Autour de votre abri, creusez des rigoles afin de permettre l'écoulement de l'eau, et en limiter ainsi les infiltrations.
Pensez à toujours laisser une arrivée d'air pur permettre l'évacuation d'air. Surtout si vous êtes amené à faire du feu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  ventilo le Dim 27 Déc 2009 - 9:11

Merci Force5F,
Voilà de bonnes généralités à méditer et à dévellopper par la suite.
D'ailleurs peut-etre pourrait-on faire différents sujets selon le type de milieux.
De futurs posts à venir...
avatar
ventilo
Niveau IX
Niveau IX

Masculin
Nombre de messages : 1236
Age : 42
Localisation : sud ouest france
Date d'inscription : 02/01/2009

http://nature-attitude.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Admin le Mer 30 Déc 2009 - 2:02

Merci pour ces consignes judicieuses, protéger son corps est en effet primordial si l'on veut pouvoir continuer le déplacement afin de rejoindre une position moins hostile. Une nuit passée en hypothermie et c'est la mort presque assurée, tout comme une dépense d'énergie inutile en plein désert peut se révéler fatale.

Force5F a écrit:
Gagnez des degrés sur la chaleur ou le froid. Trouvez des astuces pour réduire vos besoins en eau, cela améliorera vos chances de survie. collent aux parois de l'estomac et peuvent provoquer des ulcères.
Surveillez le bon fonctionnement des reins.
Durant ces travaux, dosez vos efforts, limitez tant que faire se peut la transpiration, car elles font fondre vos réserves d'eau.

Je me permet d'entamer une petite parenthèse sur ce point pour parler d'une technique un peu répugnante mais pouvant sauver la vie en cas de force majeure, je veux parler de l'urine, certaines tribus vivant dans le désert boivent l'urine de grenouilles cachées dans la boue séchée en attendant la saison des pluies, faut vraiment être désespéré mais en imaginant que la situation l'impose il se pourrait que votre urine vous sauve la vie, (j'espère ne jamais avoir à le faire) il se fait que votre urine et je dis bien l'urine personnelle n'est autre qu'un rejet de substances non nécessaires ou non souhaitables à l'organisme diluées dans 95% d'eau, on y retrouve des graisses et autres impuretés (urée 2% responsable de l'odeur par décomposition) qui seront retraitées sans soucis par les reins. Quelques précautions à prendre en compte l'urine ne se conserve pas, il ne faut donc pas la stocker mais la consommer de suite avant la prolifération de bactéries etc. Il est également à noter que l'urine contient nos virus, bactéries et éventuelles infections, tant qu'on boit la sienne les virus et bactéries sont les mêmes que ceux contenus dans notre organisme, l'on est donc à l'abri d'une contamination. Ceci n'est pas le cas de l'urine appartenant à quelqu'un d'autre et en consommer pourrait vous contaminer.

Pour ce qui est de la dangerosité de la chose, je reste assez sceptique, l'urine est pratiquement stérile et presque inodore, vous aurez peut être entendu parler d'urothérapie, les gens la pratiquant boivent quotidiennement une partie ou la totalité de leur urine sans avoir d'effets secondaires (faut quand même avoir un grain pour s'infliger ça alors qu'on n'est pas en danger de mort). Quoi qu'il en soit le fait que ces individus n'en meurent pas vous fera peut être prendre en considération que lorsque vous risquez la mort par déshydratation vous pouvez toujours recycler une partie de l'eau que vous rejetez.
Un module de recyclage d'urine est utilisé également par les astronautes afin de ne pas gaspiller d'eau.

Désolé si j'en ai dégouté certains, mais c'est toujours bon à savoir (en espérant que jamais personne ici ne soit amené à appliquer cela).

avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 26/12/2008

http://www.survivalisme-attitude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Invité le Mer 30 Déc 2009 - 2:15

Salut à vous
Si je peux me permettre de rajouter ceci à ce que Thierry vient de dire sur l'urine.
Il est bon de filtrer l'urine à travers un vêtement propre 3 fois avant de la boire.
On ne souhaite à personne de boire des urines mais quand c'est une question de vie ou de mort, il faut être prêt à tout.
Pour ma part, je le ferais si nécessaire Smile

Excalibur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Admin le Mer 30 Déc 2009 - 2:27

Je me disais qu'il serait bien d'inclure dans le sac de survie une bouteille à filtre intégré comme celle ci, elle pourrait parfaitement servir de filtre très performant pour l'urine étant donné qu'elle permet de supprimer 99.999% des germes, bactéries, souillures de n'importe quel liquide:

http://www.basegear.com/exstream.html

De plus elles ne coutent pas si cher quand l'on pense aux avantages que peut apporter ce type de produit.

Pour ce qui est de la purification de l'eau par voie naturelle une autre technique utilisée en afrique est de mettre le liquide dans une bouteille transparente et de laisser cette dernière en pleine exposition solaire une bonne heure, les UV vont tuer une grande partie des bactéries et germes présents dans le liquide le rendant plus potable. Je ne sais pas par contre si cela est indiqué pour l'urine étant donné le fait que l'odeur est produite par la dégradation d'urée qui pourrait être accélérée dans ces circonstances, il faudrait expérimenter cela scientifiquement pour ne pas dire de bêtises.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 26/12/2008

http://www.survivalisme-attitude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Invité le Sam 24 Avr 2010 - 20:03



Dernière édition par Danou le Jeu 13 Mai 2010 - 18:02, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Admin le Sam 24 Avr 2010 - 20:14

Super Danou, merci beaucoup pour les illustrations je veux bien lire la suite

PS: font elles également partie de ton livre?
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 26/12/2008

http://www.survivalisme-attitude.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Invité le Sam 24 Avr 2010 - 20:27

D'un autre livre, lui aussi en quête d'éditeur.

J'ai un gros, gros sujet sur la cuisine rustique de plein air, également richement illustré.

À bientôt.

Danou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  ventilo le Sam 24 Avr 2010 - 22:00

Bonsoir,

Oui superbes hilustrations Danou , c'est clair ,net et précis
avatar
ventilo
Niveau IX
Niveau IX

Masculin
Nombre de messages : 1236
Age : 42
Localisation : sud ouest france
Date d'inscription : 02/01/2009

http://nature-attitude.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  kalrike le Mar 27 Avr 2010 - 13:48

+2 les illustrations sont explicites, vivement les prochaines!! j'ai hâte
avatar
kalrike
Niveau II
Niveau II

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 01/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Abris rustiques et de bivouac (suite 1).

Message  Invité le Mar 27 Avr 2010 - 17:24

Faire ou installer son abri à l'abri du vent (vieux mur, talus, gros tronc, rocher, etc.).
Attention ! Les lieux pierreux (tas de cailloux) offrent de multiples cachettes aux arachnides lucifuges comme les scorpions et aux petits mammifères (rongeurs notamment), ces derniers attirant les serpents, prudence dans certains pays.



Figure inférieure. Le hamac est préférable dans certaines contrées à cause de l'humidité du sol et de ses hôtes indésirables. Pourvu d'une moustiquaire, il protège aussi des chiroptères hématophages (chauves-souris vampires) et autres petits animaux.

À suivre…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abris rustiques et de bivouac (suite 2).

Message  Invité le Mar 27 Avr 2010 - 17:34

Avec une bâche.






Il est dangereux de déplacer un tronc sur un tas de billes, le mieux est de coincer une perche dans les bûches d'un stère.

À suivre …

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abris rustiques et de bivouac (suite 3).

Message  Invité le Mar 27 Avr 2010 - 18:05

ABRIS DE NEIGE
L’hiver se caractérise par l’absence de feuillage : toute couverture végétale est impossible, sauf avec les conifères, mais la quantité de rameaux exigée saccagera les arbres alentour.
Là où elle tombe en abondance, la neige est un matériau de construction d’une grande souplesse d’emploi ; quand elle est épaisse, mieux vaut dormir dedans que dessus : l’air emprisonné entre ses cristaux est un excellent isolant. N’oubliez pas d’interposer une protection entre elle et votre corps lorsque vous vous y coucherez, afin de limiter, sinon empêcher, les échanges thermiques par conduction.

Trou de chien.



À l’instar des loups et des coyotes, les chiens de traîneau dorment dehors et se laissent recouvrir par la neige, en conservant un orifice près du museau. Quand ils le peuvent, ils s’abritent du vent derrière une petite surélévation du terrain. L’homme peut ainsi, passer une ou plusieurs nuits, à condition qu’il soit bien couvert et isolé du sol
Outils : pelle.
Elle doit rester impérativement dans l'abri avec le ou les dormeurs (s). Si la neige recouvre l'abri pendant le sommeil, il vaut mieux avoir la clef pour sortir.

Cocon.



Variante agrandie et aménagée du précédent, il se chauffe avec une simple bougie (gare aux intoxications par le CO2) ou avec votre souffle quand l’ouverture est fermée d’une bâche ; mais, il faut toujours pouvoir sortir la tête pour respirer de l’air sain.
Durant la bataille des Ardennes, en décembre 1944, des personnels non-combattants de l’armée américaine (cuisiniers, fourriers, etc) requis en renfort, ont tenu plusieurs semaines face aux Allemands, malgré leur sous-équipement et leur inexpérience, grâce à cette technique que beaucoup découvrirent fortuitement.

Si vous disposez d’un réchaud, non seulement vous vous chaufferez, mais vous préparerez aussi des boissons chaudes : il suffit de piocher dans les parois du cocon pour obtenir toute l’eau désirée.
Outils : pelle.



Hutte.



Pour ceux que la construction d’un vrai iglou rebute ou quand le temps presse vraiment.
- Dressez une enceinte avec des blocs de neige ;
- au-dessus, établissez une charpente légère avec des perches ou avec des skis et leurs bâtons ;
- couvrez-la avec d’autres blocs de neige ; éventuellement, interposez une bâche (couverture de survie, poncho) entre elle et les blocs de couverture ;
- recouvrez le tout de neige tassée de façon à former un monticule ;
- enfin, aménagez l’intérieur : banquette, fosse à froid, issue, etc.
Outils : pelle et couteau à neige.

À suivre…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Dan Wesson le Mer 28 Avr 2010 - 0:16

Merci Danou, je connaissais certaine bivouac, mais j'en ai vu d'autre grâce à toi

Dan Wesson
Niveau IV
Niveau IV

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 24/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  kalrike le Mer 28 Avr 2010 - 8:57

Whaouuu une vraie mine d'information, certaines sont simples à realisée quant à d'autres je ne connaissais pas du tout!! bravo et merci encore pour ton partage
avatar
kalrike
Niveau II
Niveau II

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 01/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Abris rustiques et de bivouac (suite 4).

Message  Invité le Mer 28 Avr 2010 - 15:48

TRANCHÉE COUVERTE

Intermédiaire entre le cocon et la hutte, elle est creusée dans une épaisse couche de neige, là où les congères sont rares. La technique de couverture est la même : charpente légère, blocs de neige et/ou neige entassée.
Outils : pelle et couteau à neige.



IGLOU



Plus difficile qu’on le pense ordinairement, sa construction est aléatoire, effectuée par une personne seule. Ne l’entreprenez que si vous en avez vraiment l’expérience.
Outils : pelle, scie et couteau à neige.

Préparation du terrain
Après avoir tracé le périmètre de l’iglou, préparez à proximité une carrière de neige tassée dans laquelle seront découpés des blocs.



Extraction et pose des premiers blocs
À l’aide d’une scie ou d’un couteau à neige, les premiers blocs sont prélevés à l’intérieur du périmètre jusqu’à une profondeur d’environ 90 cm de la surface de la neige, tout en réservant une banquette destinée à installer le couchage. Ils sont encrés dans une tranchée de 30 cm de haut, aménagée sur le pourtour. Quand la quantité de neige devient insuffisante pour les tailler à l’intérieur du périmètre, ils sont extraits de la carrière. À un certain moment, il est nécessaire d’ouvrir une porte provisoire au ras du sol pour passer au bâtisseur les blocs venant de l’extérieur ; elle est rebouchée ultérieurement.



Construction
La construction s’effectue en pas de vis (cf. illustr. 4) ; on donne à la paroi l’inclinaison requise permettant de former une calotte, en taillant le bord supérieur de chaque rangée en chanfrein incliné vers l’intérieur (cf. illustr. 5 c). Le profane voudra réaliser une calotte sphérique parfaite, alors qu’il est plus facile de la faire légèrement ogivale et cette forme risque moins de s’écrouler par son propre poids (cf. illustr. 9). Les blocs sont ajustés entre eux grâce au couteau à neige.



Quand le cercle est fermée et que le mur est trop haut, une carrière en ouverte sur un des demi-périmètres, à l'intérieur, elle servira plus tard de fosse à froid (cf. illustr. 5 b).



Enfin, le dernier morceau est placé sur l’ouverture restant au sommet. Plus large que celle-ci, il est coupé en tronc de pyramide inversée par le dessous (toujours avec le couteau à neige), de telle façon qu’en prenant sa place définitive, il fasse clef de voûte (cf. illustr. 6).
Le constructeur qui se trouve enfermé sort en découpant la porte dans la paroi ou emprunte le trou provisoire. Mais il est plus rationnel de creuser une tranchée passant sous le mur, l’air froid y stagnera et pénétrera moins dans l’iglou (cf. illustr. 7) ; par la suite, elle est couverte pour former un tunnel. Au moment de son forage, on oriente son ouverture extérieure à l’opposé du vent, pour qu’il ne s’y engouffre pas.





Finition et aménagement intérieur
Les interstices entre les blocs sont bouchés avec de la neige et la paroi intérieure est parfaitement lissée pour que les gouttes de condensation glissent jusqu’au sol.
À l’intérieur, l’air froid reste dans la fosse qui débouche sur le tunnel de sortie ; celui-ci est muni d’une portière à chaque extrémité, de façon à former un sas : à l’intérieur, une bâche, une toile de tente ; à l’extérieur, un bloc de neige traversé d’un bâton de ski pour le tirer de l’intérieur (cf. illustr. 1) : ce bloc glisse mieux posé sur des skis ou sur des rondins. Une rigole à froid peut être également creusée le long de la paroi, sur son pourtour ; comme l’air chaud5 monte toujours, il est recommandé de surélever le couchage, d’où l’intérêt de la banquette (cf. illustr. 7).
Ventilation
D’un diamètre de 5 à 10 cm, les trous d’aération se trouvent près du sol, leur ouverture extérieure orientée vers le bas (cf. illustr. 7). Ne les percez pas dans le haut de la calotte, ils laisseraient échapper l’air chaud (cf. illustr. Cool.

Dernière précaution
Après une tempête, une accumulation de neige peut obstruer l’entrée. Prévoyez toujours, comme pour le trou de chien, la « clef » pour sortir en gardant une pelle dans l’iglou.

Le lecteur aura compris que la construction d’un iglou n’est possible qu’à deux personnes au moins.

IGLOU À PLUSIEURS PIÈCES

Lorsque vous êtes nombreux, il est intéressant de juxtaposer plusieurs petits iglous ou de les accoler autour d’un plus grand. Ainsi, vous pourrez spécialiser la fonction de chacun comme les différentes pièces d’un appartement : cuisine, entrepôt à matériel, latrines, logements individuels ou d’équipe et enfin, salle commune dans le plus grand.
Outils : pelle et couteau à neige.


• Les latrines sont utilisées uniquement lorsque le mauvais temps présente un danger réel à sortir.

À suivre…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abris rustiques et de bivouac (suite 5).

Message  Invité le Mer 28 Avr 2010 - 16:22

LA CAVERNE CREUSÉE
Cet abri individuel et collectif est creusé horizontalement en « T » ou en « L » dans l’épaisseur d’une congère, en reprenant le principe du cocon ou du trou de chien. Elle peut être aussi vaste qu’un iglou. Plus simple à réaliser que ce dernier, sa disposition intérieure et ses aménagements sont similaires : fosse à froid, banquette de couchage, tunnel de sortie, etc. Une variante consiste à creuser un abri souterrain dans une couche épaisse de plusieurs mètres.
Outils : pelle et couteau à neige.



Dans la caverne ou le souterrain, l’aménagement de salles spécialisées est possible.



• La masse de neige située au-dessus des dormeurs, affaiblie par le forage, ne doit présenter aucun danger d’ensevelissement.

En théorie, la perméabilité relative de la neige à l’air devrait permettre de se passer de bouches d’aération ; toutefois, si vous y logez nombreux ou si vous utilisez un moyen de chauffage (bougie, réchaud), il vaut mieux en aménager par sécurité : de plus, si le froid devient plus vif, la neige molle gèlera et perdra sa perméabilité.

Les abris construits dans ou avec de la neige durent tant que la température reste stable, au moindre redoux : ils fondent. Quittez-les dès que l’eau commence à les envahir, à moins d’avoir la certitude d’une rechute durable du thermomètre.

CHAUFFAGE
Des petits feux sur plancher et à réflecteur sont plus efficaces que des grands, qui feraient fondre les parois de l’abri.


Pour un chauffage efficace d’abris fermés, le calorifère doit être placé sur la banquette (l’illustration p. 000 ne le montre pas), ou légèrement au-dessus du dormeur.

Dans le cocon : près du fond.

• Attention! Le CO2 est plus lourd que l’air et stagne dans les parties basses.

À suivre…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Lupercal le Ven 9 Nov 2012 - 11:29

Quelqu'un pourrait reposter les liens/illustrations?

Lupercal
Niveau IV
Niveau IV

Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 06/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  ventilo le Dim 11 Nov 2012 - 17:32

L' hébergeur des images a du disparaître... bah en cherchant bien ces modèles d' abris foisonnent sur le net, pas mal de bouquins traitent des même choses... sans doute un membre sur le forum pourra nous dépanner...
avatar
ventilo
Niveau IX
Niveau IX

Masculin
Nombre de messages : 1236
Age : 42
Localisation : sud ouest france
Date d'inscription : 02/01/2009

http://nature-attitude.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Abris

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum